«Espagne : Apoyo Mutuo» / «Transformer l’imaginaire collectif c’est déjà un processus révolutionnaire», articles de Bruno Le Dantec & Ferdinand Cazalis, dossier «Au-delà de Podemos : le pari municipaliste», journal CQFD n°137 (novembre 2015).

La Plateforme des victimes des crédits hypothèquaires, née en 2009 à Barcelone, présente aujourd’hui dans plus de 240 quartiers d’Espagne, compte comme une véritable force politique, réunissant des personnes aux parcours divers qui peut nous évoquer le fort mouvement des chômeurs en France dans les années 1990. La PAH multiplie les actions concrètes, les soutiens de victimes et ne lâche rien dans les rapports de force avec banquiers et politiciens.

Profitant de l’explosion de la bulle économique de 2007, les banques espagnoles ont expulsé à tour de bras les familles devenues plus assez solvables, en profitant de la législation (toujours en vigueur) qui fait de l’hypothèque un business très très très juteux pour les banques. Ici un article de Bastamag qui récapitule assez bien ce système crapuleux, qui a quand même vu la Commission européenne (pourtant pas réputée être une grande Robin des Bois) sortir de ses réserves  pour «préconiser le dédommagement des victimes de ces clauses abusives, ce qui supposerait le paiement de 20 milliards d’euros par les banques.»