La ville rebelle – Démocratiser le projet urbain, sous la direction de Jana Revedin, Edition Gallimard, Manifestô Alternatives, 2015

Ensemble de textes écrits par des architectes, qui à partir de l’expérience de terrain tentent une nouvelle approche théorique de l’architecture. La réunion de ces derniers témoigne ainsi d’une motivation commune, celle de reconnecter l’architecture, ses constructeurs et habitants à sa nature. C’est en décortiquant le processus de projet, en affinant l’analyse des milieux habités et des besoins humains qu’ils arrivent à envisager des modes de conception et de construction pertinents. Le chantier habité, l’architecture conviviale, le cycle de la matière, l’échelle humaine autant de thèmes étudiés au fil des rencontres, des situations et des obstacles.

LA VILLE REBELLEAperçu

«Les concepts se construisent à partir des expériences.» Al Borde, Quand on a plus de maison…essai intime sur le quotidien urbain, p. 50

«Nous sommes heureux de nous muer, selon les besoins, en diverses incarnations pour rendre ces pratiques possibles.» Lionel Devlieger et Michaël Ghyoo, Rotor, p. 70.

«Cette approche conduit sans doute à une mutation profonde de l’architecture, qui sera particulièrement visible dans la revitalisation du vernaculaire de la campagne et la revalorisation des différences.»Wang Shu et Lu Weny, Poésie de construction avec des matériaux recyclés : un monde qui ressemble à la nature, p.105