Il museo dell’altro e dell’altrove di Metropoliz

Suite à l’abandon de son activité, l’immense usine de charcuterie Fiorucci située dans la banlieue Est de Rome – via Prenestina – fut occupée en 2009 par environ 200 personnes d’origines diversifiées (Italie, Pérou, Roumanie, Maghreb, Ukraine, etc).

Revendiquant un droit au logement, ces habitants décident de se doter d’une « armure » pour se protéger du risque imminent d’expulsion. Suite à l’idée de Giorgio de Finis, anthropologue et réalisateur, ils choisissent, plutôt que d’ériger des barricades, d’ouvrir ce lieu de vie à l’art. En 2012, naît ainsi le MAAM : il Museo dell’altro e dell’altrove.

Depuis, le MAAM s’est enrichi d’une collection d’artistes reconnus sur la scène contemporaine, tels que Luigi Ontani, Borondo, Mauro Cuppone, Michelangelo Pistoletto, Lukamaleonte et Gian Maria Tosatti entre autres. Aujourd’hui, le musée est toujours géré par ses habitants. Il ouvre périodiquement ses portes pour des visites ou des manifestations variées, dont l’actualité est mise en ligne sur leur page Facebook.

Image : Museo dell’altro e dell’altrove, Giorgio Benni