Villes contestées: pour une géographie critique de l’urbain, Cécile Gintrac et Matthieu Giroud, Paris, France, Les Prairies ordinaires, 2014, 399 pages.

Afficher l'image d'origine

« La ville porte en elle un idéal, un horizon d’attente » disait Matthieu Giroud, parti trop tôt, dans ce très stimulant ouvrage coordonné avec Cécile Gintrac en 2014. Dans la lignée de David Harvey et sa Géographie de la domination, ils y exploraient les transformations de la géographie radicale en « géographie critique », « opération de salubrité publique » contestant le « prêt-à-penser urbain » et ses élans néolibéraux de transformation des villes en sages images de slogans de communication.

Ce bel ouvrage, concocté « par des universitaires, pour des citadins en colère », incroyablement riche d’outils opérants pour penser la ville aujourd’hui, est surtout auréolé de la volonté salvatrice de sortir ces magnifiques textes de « l’enclave universitaire où ils restent trop souvent confinés. ». Pour ça aussi, merci.

 

Pour en savoir plus : une recension sur Métropolitiques.

Image : L. S. Lowry, the project of the Working Class Environment, 1909, via Socks-Studio.