Terres de Paris, de la matière au matériau, exposition jusqu’au 8 janvier 2017 au Pavillon de l’Arsenal.

Les 3ème rencontres Alternatives urbaines à Vitry-sur-Seine des 14 et 15 octobre derniers étaient sous le signe de l’appartenance à la Terre. Elles étaient axées sur les cultures traditionnelles animistes, le rapport au matériau terre et questionnaient les enjeux actuels de la construction du Grand Paris et son potentiel-ressource que cela implique. Entendons bien le mot ressource, car il s’agit bien de cela !

C’est sur cet aspect-ci que le Pavillon de l’Arsenal continue de nous faire réfléchir. Une belle exposition qui, à peine ouverte, fait déjà beaucoup parler d’elle tant les enjeux présentés sont intéressants, innovants et laissent une grande place à l’expérimentation. Il s’agit d’une exposition qui permet à ceux, qui comme moi, s’intéressent aux constructions terre mais n’y connaissent pas grand chose, de comprendre le potentiel de nos sous-sols, leurs caractéristiques, les techniques de constructions qui en découlent. Par cette collaboration, les architectes Paul-Emmanuel Loiret et Serge Joly, eux-même accompagnés d’Amàco et du CRATerre, nous proposent une espèce de catalogue ouvert, composé d’échantillons de terres franciliennes prélevés sur des chantiers, afin de donner à voir à travers des prototypes les différentes techniques de construction terre en fonction du matériau observé.

« L’exposition-exploration offre au visiteur l’expérimentation unique d’un process constructif en cours de développement, celui d’une « matière méconnue, à tort déconsidérée, une matière vertueuse qui permet certes de construire mais qui offre surtout la possibilité d’incarner un rapport au monde réellement soutenable » ».

Et, pour ceux qui n’ont pu assister à la conférence inaugurale, le Pavillon de l’Arsenal l’a filmé pour vous :

1:20:52, Conférence inaugurale de l’exposition « Terres de Paris »

*

Image : Schnepp Renou, extraite du site internet Pavillon de l’Arsenal pour l’exposition Terres de Paris.