L’étrange histoire d’une expérience urbaine, Julien Donada, Arte France, 2015, 55 min. Disponible sur Arte+7 jusqu’au 20 septembre 2016.

 

Acte I. En 2012 démarre l’Université Foraine, programme expérimental initié par Patrick Bouchain et porté par l’association Notre Atelier Commun, visant à « questionner les dimensions sociales, culturelles et environnementales de l’acte de construire ». Surnommée UFO, cette démarche déployée dans plusieurs villes en France (aujourd’hui Rennes, Clermont-Ferrand, Avignon, Bataville) est en effet un peu ovni. Ni projet architectural, ni urbain, ni vraiment universitaire, ni itinérant, l’UFO est un peu de tout cela à la fois, en se proposant d’aller travailler et expérimenter le sujet/cas/problème – la chose, sur le lieu même où elle se pose, avec les forces en présence. L’UFO – Rennes, c’est donc le problème suivant : un (gros) bâtiment patrimonial délaissé en plein cœur de ville, des conflits sur son programme, peu (pas) de budget. Notre Atelier Commun répond par : une permanence architecturale de Sophie Ricard (ayant quelques faits d’armes), le temps long, la non-programmation, l’expérimentation pour construire ensemble. Plus de détails ici.

Acte II. Au bout de deux ans de cette permanence en acte, le lieu bat son plein d’activités de tout type. Les partenaires sont nombreux et très divers. La surprise est le lot quotidien dans ces anciens laboratoires dentaires devenant tour à tour salle de sport, écrin théâtral, galerie d’exposition, lieu d’expériences numériques, sociales, techniques. La non-programmation, l’adaptation à l’imprévu est érigée en programme de cet « espace public couvert », clairement nécessaire. Après un changement politique et quelques rebonds imprévus, Rennes Métropole, par l’intermédiaire de la SEM (Société d’Économie Mixte) Territoires, reprend à l’association Notre Atelier Commun le pilotage du projet. Changement de nom : il devient Hôtel Pasteur. Changement de structure : une association se constitue pour préfigurer une SCIC administrant les lieux, associant puissance publique, acteurs locaux, porteurs de projets, chercheurs, citoyens, étudiants. Sophie Ricard est toujours aux commandes, débauchée par la SEM.

Pour comprendre les méandres de tels projets, complexes, passionnants et comme toujours follement politiques, le film documentaire de Julien Donada est une pépite. Le réalisateur (auteur du très beau film Les Visionnaires) a suivi l’aventure durant de longs mois (à cheval sur les deux premiers actes), et restitue ici avec poésie et didascalies les enjeux d’une telle expérience. Une jouissive pellicule absolument à voir, où l’on comprend les dangers, les risques et l’absolue nécessité d’une part d’improvisation en politique. C’est disponible jusqu’au 20 septembre sur Arte +7.

Acte III : l’appel d’offre architectural pour la réhabilitation du bâtiment sort demain. Au programme : une école maternelle, un Centre Info École, et un « Hôtel à projet ». Mais surtout, comprendre et accompagner ce projet incrémental et mouvant. Comprendre aussi le temps nécessaire à l’émergence d’une telle commande : que l’histoire est déjà longue avant que ne démarre ce qu’on appelle habituellement « architecture ».

Image : « Constellations », création de l’École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Bretagne, Bâtiment Pasteur, 2015.