Carregades de raons (littéralement « chargées de raisons »), étude critique du quartier de Vallcarca, produite par l’assemblée de Vallcarca, le collectif Volta et l’Observatoire de Vallcarca.

Vallcarca : ce quartier de Barcelone situé au-delà de l’Eixample cristallise aujourd’hui les débats sur le mode de production de la ville avec le lancement du concours d’idées pour l’aménagement du quartier.

Urbanicide, c’est l’expression utilisée par les habitants du quartier pour illustrer le processus de spéculation et de lente destruction du tissu urbain et social dont le quartier fait l’objet depuis 1976 (voir le document produit par l’assemblée de quartier Carregades de raons).

Résilience, c’est le terme qui décrit la capacité de résistance et d’auto-organisation du tissu social (assemblée de quartier, associations culturelles, collectifs d’architectes et urbanistes, associations, mouvements sociaux, athénée, mouvements libertaires et okupa…) pour récupérer les espaces en friches, créer solidarités et lien social, et revendiquer un quartier conçu par et pour ses habitants.

Co-production, c’est le défi que s’est lancé l’actuelle mairie de Barcelone, jouant la carte de la transparence, du débat et des conflits dans un contexte où les intérêts privés phagocytent les marges de l’action publique.

Concours d’idées international. Date limite de rendu des propositions : 31 janvier 2017. Premier prix : 20 000€. Le cahier des charges du concours a été rédigé avec les acteurs impliqués du quartier, qui prendront part au jury final du concours.

Image : Alice lancien.